Devenir “influenceur rémunéré” : le guide #1

Devenir influenceur, “créateur de contenus”, quelque soit le terme à la mode, vous êtes très nombreux à venir frapper à notre porte (ou plutôt en Message privé sur Instagram) pour nous demander “comment s’inscrire”, “comment faire pour être repéré par des marques”, “combien demander en tarif pour un contrat d’ambassadeur”… etc… etc

Il ne se passe en effet pas une semaine sans, qu’avec grand plaisir d’ailleurs, je passe du temps avec l’un ou l’une d’entre vous, chers parents/futurs parents dotés de réseaux sociaux, pour vous donner quelques conseils. Je me rends compte que ce qui me parait évident ne l’est (évidemment) pas pour tout le monde. J’ai plus de 13 ans d’expérience dans le milieu… je parle du temps où l’on appelait ça la “blogosphère parentale”, étant donné que les réseaux sociaux n’existaient pas encore (siiiiiiiiiiii je vous assure ce n’est pas un fake)

Blague à part, j’ai donc décidé de rédiger ce petit billet de blog, pour reprendre en plusieurs étapes je pense (le #1 du titre de l’article va d’ailleurs m’obliger à assumer une suite) le comment faire pour devenir influenceur, mais surtout à quoi prêter attention pour être un “bon influenceur”, honnête et dans la légalité, notamment dans le cas de partenariat rémunéré.

En effet, j’ai eu l’occasion récemment de croiser malheureusement des expériences très mauvaises avec de pseudo-agents qui prennent des sommes monstrueuses et surtout travaillent de manière illégale. Cela a accéléré cette prise de parole (écrite d’ailleurs).

1. Quel statut pour un influenceur ?

Première chose essentielle : vous ne pouvez pas facturer (aka, éditer une facture) sans une immatriculation au registre des sociétés. Pour cela, l’auto-entreprise est le statut le plus accessible, simple et économique pour ce genre de profil. Si vous vous mettez à gagner BEAUCOUP d’argent, il sera toujours temps de passer à une SAS ou SARL. Mais pour des revenus allant jusqu’à environ 72 000 euros par an, l’autoentreprise est parfaite. ça laisse de la marge non ? S’inscrire prend 10 minutes et c’est ici.
Au vue de ce que j’indique plus haut, pas d’immatriculation => pas de facture => pas de rémunération, je précise que la rémunération en “bons d’achat” n’est pas une pratique “légale”, la société qui vous les verse est en effet censée pouvoir justifier cette dépense dans sa comptabilité… Les marques et agences ne sont donc pas censé vous proposer ce type de paiement en contre partie de vos publications et ne doivent faire travailler que des influenceurs ayant un statut/pouvant facturer.

2. Faut-il avoir obligatoirement un kit média ?

Une présentation de son compte, de son profil, quelques chiffres, oui bien sûr c’est utile, cela permet aussi de gagner du temps mine de rien lorsque vous êtes approchés par une marque ou une agence et/ou que vous prospecter de votre côté. Cependant, ce qu’il faut surtout c’est un projet, une proposition éditoriale concrète. Que proposez-vous aux marques, quel dispositif, quel support, quel fréquence de publication, format, etc ? C’est à vous de proposer quelque chose qui vient s’aligner sur vos tarifs. Prenez le temps d’y penser, de montrer quelques exemples visuels et chiffrés.

3. Quels chiffres et statistiques donner aux marques et aux agences ?

Nous y reviendrons plus largement dans un billet de blog totalement destiné à ce point car il revient très souvent : nombres de followers bien sûr, mais pas que ! Loin de là : le taux d’engagement, le ratio entre votre nombre de followers et le nombre de compte que vous suivez, sans oublier le taux de saturation… Le profil de votre audience, le pays d’origine. Il existe des outils pour vous donner ces infos. Nous y reviendrons très vite.
Mais bien au delà des chiffres, ce que nous regardons SURTOUT (en tout cas chez ID Conseil) c’est votre ton, votre capacité à engager des conversations, à faire vivre des expériences, à partager, bref, tout ceci n’est pas comptabilisable, c’est un ressenti, du temps, de l’observation, un vrai suivi… de l’humain donc !

4. Je suis influenceur, quelle image montrer sur mes réseaux sociaux ?

Alors, là c’est super simple : VOUS. Chacun est différent, le monde est fait de différence, il y aura toujours une audience pour vous. L’important est de VOUS respecter. Il est inutile de copier un style qui n’est pas le votre et qui vous semble “marcher”…. car cela sonnera faux. Dans votre feed, évitez à tout prix les posts “échanges de comptes/de like”, nous savons, nous agences/marques que les groupes, les “trains” existent en message privé. Vous vous regroupez, partagez vos comptes, demandez aux uns et aux autres de se suivre, se liker… cela a toujours existé (au temps des blogs, nous avions aussi cette technique de “je poste un comm“, tu me postes un commentaire). Mais ce n’est pas la peine de le montrer. Un post instagram “échange de comptes” en plein milieu de votre feed montre clairement aux marques, vos éventuels futurs partenaires que vous êtes “faux”… (et parfois ce n’est même pourtant pas vrai, vous le faites sans vous en rendre compte)

5. Je suis influenceur, est-ce que je dois prendre un agent ?

En grossissant (c’est tout ce que nous vous souhaitons), il arrive parfois que l’on soit un peu débordé par les propositions et qu’évidemment on ne puisse pas y consacrer autant de temps que nécessaire. Beaucoup se tournent alors vers des agents qui gèrent pour eux plus ou moins de choses. Cela dépend de vos besoins et de vos envies. Certains délèguent tout : leurs mails basculent directement chez leur agent. D’autres préfèrent juste les utiliser pour négocier, gérer la paperasse. Tout est possible. Ce qu’il faut savoir (et j’ai vu des abus énormes, donc je le précise vraiment), les agents prennent généralement entre 10 (comme la série Dix Pour Cent) et 30% de vos cachets. Pour nous marques, cela augmente donc généralement le tarif “classique”, mais nous savons gérer, en direct ou via des agents. C’est un choix très personnel. Mais attention à vos contrats et aux tarifs. Soyez clairs sur votre liberté d’action, de décision quant aux marques. Votre agent sera votre confident, votre nounou mais vous restez son “boss”.

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions, à partager ce billet de blog si vous l’avez trouvé intéressant, sinon désolée :). Et si vous souhaitez vous “inscrire” chez nous, le formulaire est par ici. Nous travaillons avec près de 1500 influenceurs parentaux de toutes tailles (XS, XXL) et de tous horizons et… on adore ça !